Migratory Life

Mon « coin paumé »

Poster un commentaire

Wikimedia.

Kansas City. Source: Wikimedia.

Lorsque ma mère m’a annoncée que nous allions déménager à Kansas City, j’ai eu deux réactions :

  1. « Hein ! mais c’est où ça ? ».
  2. Je me suis mise à pleurer. Littéralement. Des larmes coulaient le long de mes joues et des gémissements de petit chien triste s’échappaient de ma gorge serrée par l’incompréhension et le chagrin.
San Francisco

Vue sur San Francisco du « Golden Gate Parc ».

A l’époque, je vivais en Californie (un lieu idyllique avec ses plages magnifiques, ses massifs mythiques, ses déserts épiques) et l’idée d’aller vivre dans un « trou paumé » ne me disait rien du tout. Aussi, il faut savoir que j’étais une adolescente un peu perdue : j’étais arrivée de France aux Etats Unis trois ans plus tôt laissant derrière moi ma famille, mes amis, ma ville (Grenoble), mes belles montagnes (les Alpes), bref tout ce que je chérissais et connaissais depuis l’enfance. Pendant plusieurs mois, j’ai eu le mal du pays. Je pleurais souvent le soir avant de m’endormir et j’avais du mal à me faire des amis parce que j’étais très timide et j’étais arrivée en milieu d’année dans une école où tout le monde se côtoyait depuis la maternelle. Lorsque j’ai appris que j’allais déménager de nouveau, je venais tout juste de commencer à me sentir bien à San Francisco. Partir arrivait au pire moment.

Shawnee Mission Park. Un beau parc au dessus de chez moi. Mon beau "trou paumé".

Shawnee Mission Park. Un beau parc au dessus de chez moi. Mon beau « trou paumé ».

Je crois bien qu’au début j’ai détesté ce coin du Midwest. Je trouvais tout plat et ennuyeux. Les gens m’agaçaient par leur manque d’ouverture (mais moi aussi je montrais un manque d’ouverture à leur égard). L’océan et mes amies me manquaient terriblement. Jamais je n’aurais pu imaginer que quelques années plus tard, je serais attachée à cet endroit oublié du reste du monde et que quitter ce « trou paumé » serait tout aussi difficile que de quitter ma jolie baie de San Francisco.

Mon bel océan.

Mon bel océan.

Alors où exactement se situe ce « coin paumé » (qui n’est pas si paumé que ça en fin de compte) ? J’habite dans les « suburbs » (la banlieue quoi) de Kansas City, mais côté Kansas : Kansas City est à cheval entre l’état du Missouri et l’état du Kansas. Ces deux états font partie d’une région nommée le « Midwest ».

Kansas City se situe à cheval sur le Kansas (à gauche) et le Missouri (à droite).

Kansas City se situe à cheval sur le Kansas (à gauche) et le Missouri (à droite).

Le « Midwest » s’étend au centre des Etats-Unis et inclue les états suivants : l’Illinois, l’Indiana, l’Iowa, le Michigan, le Minnesota, le Missouri, l’Ohio, le Wisconsin, le Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Kansas, le Nebraska[1]. Cette région immense est essentiellement constituée de plaines (c’est pour cela qu’on l’appelle aussi la région des Grandes Plaines). C’est une zone moins habitée et généralement moins touristique que les côtes ouest et est, mais on y trouve quand même plusieurs villes culturellement importantes : Chicago, Saint-Louis, Detroit, Cincinnati, Kansas City (tiens, tiens), Omaha, Indianapolis, Milwaukee, Cleveland, Minneapolis, Omaha…

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Mid-Ouest

Carte Midwest

Maintenant que je vous ai donnés un petit rundown (résumé très bref et général) sur mon « coin paumé », je vais faire de même avec Kansas City, mais sous forme de « fiche technique » dans un prochain article.

La vue de ma chambre en hiver.

La vue de ma chambre en hiver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s