Migratory Life


2 Commentaires

Mac Frosh

Je suis arrivée au campus Macdonald de McGill le lundi 24 août pour le « move in day ». J’avais la peur au ventre, mais surtout je n’en pouvais plus d’attendre; j’avais hâte de découvrir ce que cette nouvelle vie avait à m’offrir.

Bien installée dans ma chambre :).

Bien installée dans ma chambre :).

J’ai échangé beaucoup de sourires. J’ai appris beaucoup de nouveaux prénoms. J’ai découvert beaucoup de nouveaux visages.

Dès le premier soir, nous étions une petite troupe (trois franco-américaines dont moi , deux français et une fille de Hong-Kong) dans une chambre à rigoler, jouer à un jeu de cartes et discuter de tout et de rien après un délicieux souper (dîner) offert par l’université (produits frais, locaux et bios).

Le lendemain au soir, Frosh a débuté. Tous les « froshies »  (les premières années qui participaient à Frosh) ont été divisés en groupe. Le thème cette année: « Once Upon a Frosh » (conte de fées) du coup chaque groupe avait le nom d’un conte de fées (Alice in Froshland, the three little piggies, the beauty and the Frosh…). Il y a eu une petite cérémonie d’ouverture et ensuite nous sommes tous allés rejoindre notre groupe. Ont suivi des jeux pour mieux connaître les membres de notre groupe et enfin, une compétition où chaque groupe devait créer la parodie d’une chanson en utilisant les mots « Laird Hall » (résidence étudiante), « Ceilidh » (bar du campus), shuttle (la navette entre le campus Mac et le campus principal), « moose » (l’élan, la mascotte du campus Mac), »selfie » et « parents » tout en respectant le thème de notre groupe (dans mon cas: the three little piggies, ou les “trois petit cochons” en français). Ensuite, nous devions la présenter à tout le monde. « C’était bin le fun ».

Mac Frosh selfie (le premier soir).

Mac Frosh selfie (le premier soir).

La semaine qui a suivi, a été tout aussi conviviale. La journée, nous avions des activités sportives: des jeux (chasse à l’homme, tir à la corde, “parcours (sportif) du combattant”), une course en canoë, un accrobranche. Le soir, nous avions des soirées et des fêtes.

Nous avons fait un « pub crawl », une soirée où nous allions de bars en bars dans la petite ville de Saint-Anne de Bellevue. Techniquement, je n’avais pas le droit d’y aller, car j’avais encore dix-sept ans, mais j’ai trouvé un moyen d’y entrer. Après tout, j’étais à une semaine de mes dix-huit ans ! Un autre soir, il y avait un “house crawl” où nous allions de maisons en maisons (où avaient lieu des fêtes). Pareil, je me suis faufilée dans la foule.

Le samedi, nous sommes allés au “Beach Club”, un club au bord d’un lac (artificiel) où il y a des bars et une terrasse pour danser. Je me suis bien amusée et défoulée sur le “dance floor”. Pour bien finir la journée, je suis allée faire du pédalo avec des amies.

Laird Hall (la résidence étudiante, ma nouvelle maison).

Laird Hall (la résidence étudiante, ma nouvelle maison).

Je pense que j’ai le plus aimé la journée du vendredi. Les “frosh leaders” (Ceux qui étaient à la tête des groupes de Frosh) avaient installé une bâche en pente sur un des terrain de sport. Celle-ci était recouverte d’eau et de savon. Tout le monde était en maillot de bain et s’élançait pour se jeter dessus et glisser. J’ai eu l’impression d’être de nouveau un enfant. Après, épuisés, certains d’entre nous se sont assis ou allongés dans l’herbe et avons discuté paisiblement. Je me sentais bien sous les rayons du soleil assise sur ce gazon moelleux avec mes nouveaux amis. Quelques heures plus tard, une amie et moi avons commencé une grande partie de “capture the flag” (chaque équipe garde un “drapeau” et doit aller chercher le drapeau de l’équipe adverse sans se faire “capturer”).  Je suis heureuse d’avoir participé à cette semaine d’intégration; je me suis fait des amis et j’ai tout de suite eu l’impression d’être accueillie dans une grande famille.

Raymond Building et ses serres (un bâtiment du campus Mac).

Raymond Building et ses serres (un bâtiment du campus Mac).