Migratory Life

And Winter Came

Poster un commentaire

Un matin j’ai ouvert mes volets et j’ai vu des flocons tourbillonner dans le ciel embué. Un ballet endiablé qui a captivé mes yeux d’enfant. Cette poudre de fée est venue rendre de la couleur aux arbres dépourvus de leurs feuilles.

2014-03-16 22.19.22 2014-03-16 22.19.53 2014-03-16 22.27.38S’aventurer dehors malgré le froid pour découvrir avec émerveillement ce manteau blanc. Se laisser apaiser par le son de ses pas dans la neige. Galoper de tout côtés dans ce près blanc. Oublier tout le reste, le jour où l’hiver est arrivé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s