Migratory Life


Poster un commentaire

Une Promenade à San Francisco

Avant de déménager à Kansas City en 2011, j’ai d’abord habité à Cupertino en Californie. Les weekends, ma famille et moi allions parfois nous promener à San Francisco.

Curtesy: fromsidetoside.

Curtesy: fromsidetoside.

Aujourd’hui, je vous amène sur un itinéraire que nous prenions souvent : de Union Square à Lombard Street à travers le quartier chinois, avec un petit stop au cable car museum, suivi d’un coup d’œil sur les plus vieilles maisons de la ville.

San Francisco Bay. Curtesy: fromsidetoside

San Francisco Bay. Curtesy: fromsidetoside

Union Square se situe dans le centre ville de San Francisco (downtown) on y voit des magasins iconiques tels que Macy’s et The Levi’s Store. Prenez le temps de flâner dans les nombreuses boutiques et allez jeter un coup d’œil au fameux cable car qui part de Powell Street.

Union Station au temps de Noel. Curtesy: fromsidetoside.

Union Square au temps de Noel. Curtesy: fromsidetoside.

Ensuite, rendez vous dans le quartier chinois. C’est le deuxième plus grand quartier chinois aux Etats-Unis. Si vous voulez prendre de jolies photos flânez sur l’avenue Grant, si vous voulez profiter de produits chinois authentiques allez sur Stockton Street, Clay Street et Sacramento Street et enfin si vous voulez voir de beaux temples rendez vous sur Waverly Place.

China Town curtesy: fromsidetoside

China Town. Curtesy: fromsidetoside.

Continuez votre route et en chemin, arrêtez vous au musée du « cable car » (entrée gratuite). C’est là que des machines font fonctionner tout le réseau du cable car.

Cable Car Museum. Curtesy: fromsidetoside.

Cable Car Museum. Curtesy: fromsidetoside.

Après en avoir appris plus sur le cable car, marchez jusqu’au quartier de Russian Hill. Vous pourrez admirer une vue époustouflante sur la baie et les maisons victoriennes de Pacific Heights. Rendez vous aussi sur Filibert Street, la rue la plus pentue de San Francisco (32%).

Une des plus vieilles maisons de San Francisco curtesy: fromsidetoside

Une des plus vieilles maisons de San Francisco.Curtesy: fromsidetoside.

Descendez enfin la Lombard Street, la rue la plus tourniquée de la ville. Sans ses virages tortueux, cette rue aurait une pente à 26% au lieu d’une pente à 10%.

IMG_4900_DXO

Lombard Street. Curtesy: fromsidetoside.

Vous aurez surement faim après cette balade. En bas de Lombard Street, aller déguster un bon sandwich au Caffe Sapore, vous l’aurez bien mérité.

curtesy: fromsidetoside

Curtesy: fromsidetoside.


1 commentaire

La Country Club Plaza de Kansas City

Avant de déménager à Montréal pour mes études, j’habitais non loin de Kansas City, une ville de la région du « Midwest ». Parce qu’elle se trouve au centre des Etats-Unis, Kansas City est peu connue par les étrangers, mais elle vaut bien un petit détour. Cette ville a joué un rôle important dans l’histoire du pays pendant la conquête de l’ouest ainsi que durant la guerre civile entre les états du Nord et ceux du Sud. Elle offre aussi de nombreuses attractions : des musées, de jolies rues, des concerts de jazz et de blues, des festivals…

fromsidetoside

Kansas City (copyright fromsidetoside).

De temps à autres, ma famille et moi nous échappions de notre banlieue tranquille pour explorer la ville. Nous nous promenions bien souvent à la « Country Club Plaza » de Kansas City où il est agréable de flâner parmi ses immeubles de style architectural espagnol un Dimanche après-midi.

La « Country Club Plaza » a été construite en 1922 sur un morceau de terre marécageux  qui, à l’époque, contenait seulement une ferme de porc et une briqueterie. La plaza fut le premier centre commercial du pays.

C’est Jesse Clyde Nichols, un agent immobilier du coin, qui s’inspira de voyages en Espagne et dans le Sud-Ouest des Etats-Unis, pour construire la plaza: à chaque recoin on y trouve des fontaines, des pentures murales et des sculptures.

Pour les mordus du shopping, il y a une myriade de boutiques chics. Pour ceux qui aiment le monde et une ambiance festive, il y a des évènements tels que le « Plaza Art Fair » (festival d’art qui a lieu fin septembre et où des artistes locaux exposent et vendent leurs œuvres) et les « Plaza Lights » (de fin novembre à mi-janvier, pour les fêtes, la plaza est recouverte de lumières).

copyright: fromsidetoside

La Plaza (copyright: fromsidetoside).

Non loin de la plaza, se trouve le musée d’art du Nelson-Atkins. A l’intérieur, l’on peut profiter de ses collections permanentes (art d’Egypte ancienne, art Nord-Américain, art moderne…) ainsi que des expositions de passage. L’architecture du musée est intrigante, elle relie deux bâtiments de styles différents, l’un a pour but d’imiter l’architecture néo-classique, l’autre, plus moderne, a été rajouté récemment (1999-2007), c’est souvent là que se trouvent les expositions temporaires.

copyright: fromsidetoside

Nelson-Atkins Museum of Art (copyright: fromsidetoside).

Je vous conseille fortement de faire un petit stop à Kansas City, la ville qui m’a accueillie durant mes années de lycée, si un jour vous avez l’occasion de traverser les Etats-Unis d’une côte à l’autre, une petite balade dans la « Country Club Plaza » en vaut bien le détour.


2 Commentaires

l’Air Frais de la Montagne

En juillet, je suis allée au Colorado pour des vacances en famille. Plus précisément, nous avons séjourné à « Estes Park », une petite ville touristique près du magnifique Parc National des Rocheuses. Voici quelques photos:

rmnp 4

Lily Lake

« L’odeur des pins et des fleurs sauvages l’accueillit lorsqu’elle sortit enfin de la voiture après un long voyage. Ici, l’air était frais et dénué d’humidité. Autour d’elle s’étendait une foret de sapins et de bouleaux argentés. Un ruisseau transparent glissait le long des pierres polies par l’érosion. Des oiseaux voletaient d’arbre en arbre partageant avec le monde, leur chant mélodieux.

Elle respira cet air frais et sourit. Des montagnes et des glaciers millénaires l’encerclaient et cela la remplissait de joie. Elle avait grandi dans les Alpes et se sentait chez elle en altitude ».

rmnp 8

Trail Ridge Road

rmnp 10

Flattop Mountain

rmnp 11

Flattop Mountain

rmnp 12

Trail Ridge Road

rmnp

« Golden-Mantled Ground Squirrel » (écureuil)

rmnp 15

rmnp2

rmnp3

rmnp6

North American Elk

« North American Elk » (élan).

Comme vous pouvez le constater, je suis une amoureuse de la nature et des randonnées (merci à ma famille qui m’a fait connaitre cet univers à un jeune age). Pas pour rien que j’étudie en « science de l’environnement » ;).

J’espère que cela vous a plu ! 🙂


Poster un commentaire

Un Dimanche au Café des Chats

Un Dimanche, après une période d’examens, deux amies et moi sommes allées tester un café qui a récemment ouvert ses portes à Montréal. C’est un café pas comme les autres puisque là bas « le chat est roi ».

Il se trouve sur la rue Saint Denis. A l’intérieur règne une atmosphère apaisante comme les félins qui y vivent. Et des félins il y en a partout: dans un panier à côté du comptoir, perché sur un arbre à chat, entre les clients, sur les tables, dans une petite pièce à part endormis sur des coussins.

2014-03-14 01.03.27

2014-03-14 00.56.04

2014-03-14 01.57.47

2014-03-14 01.02.28

2014-03-14 01.56.12

2014-03-14 01.56.02

Bref, si vous adorez les animaux comme moi, vous êtes au Paradis.  C’est un endroit parfait pour se détendre pendant quelques heures. L’occasion de boire quelque chose de chaud un après-midi d’hiver tout en caressant le poil soyeux de ces jolis chats.


2 Commentaires

Alors je suis allée me perdre dans les bois

J’étouffais d’être dans le même environment depuis plusieurs mois. Je ressentais le besoin de partir dans un endroit où les jours ne sont pas rythmés par les cours, les devoirs et les examens. J’avais besoin d’une pause. J’avais besoin de calme. Alors je suis allée me perdre dans les bois.

"I went to the woods because I wished to live deliberately, to front only the essential facts of life, and see if I could not learn what it had to teach, and not, when I came to die, discover that I had not lived" - Henry David Thoreau.

« I went to the woods because I wished to live deliberately, to front only the essential facts of life, and see if I could not learn what it had to teach, and not, when I came to die, discover that I had not lived » – Henry David Thoreau.

Chez mon oncle, plus au nord derrière son petit village (Saint Joachim) près de Québec, il y a une reserve faunique (Cap Tourmente). L’automne, les flancs de ses montagnes s’enflamment de dégradés de rouges, d’oranges et de jaunes. Les yeux sont éblouis par tant de couleurs. Cela fait bon de marcher sous ces branchages dorés, de respirer l’air pur et sauvage des bois. Avoir l’impression que ces arbres brillent de mille-feux. L’effort de la montée à beau se faire ressentir sur les cuisses et les mollets, une fois que l’on commence à grimper le long de ce sentier qui resplendit de beauté, on a plus envie de retourner en arrière.

Ici au Québec, l’hiver s’en vient rapidement, alors pour profiter une dernière fois de ce bel automne qui enflammé mon imagination voici quelques photos:

Les bois 5


3 Commentaires

Macdonald Campus of McGill University (Mac Campus)

J’aime Montréal. Ce mélange d’époques et de styles.  De gratte-ciels et de maisons victoriennes.De français et d’anglais. C’est un endroit parfait à explorer . Il fait bon de se perdre dans ses rues bouillonnantes de vie.

L'Ange du Parc Mont Royal.

L’Ange du Parc Mont Royal.

La semaine par contre, j’ai besoin d’un chez moi apaisant et c’est ce que me procure le campus Macdonald de McGill University  (« Mac campus »). Le matin, je déguste mes tartines au miel (provenant des ruches du campus) et je laisse mes yeux se promener sur le paysage qui s’étend dehors. Mon regard s’arrête sur le meme arbre. Il surplombe les autres comme un roi, et de jour en jour, il se transforme. Son branchage se teint d’aquarelles mordorées: de vermeille et d’ocre. J’aime étudier au calme entourée par la beauté de ce petit joyau caché de McGill.

Bel arbre

Haha en faite ce n’est pas l’arbre dont je parle dans mon texte. C’est un autre arbre que j’ai trouvé et beau, du coup je l’ai photographié.

Sans plus en dire, voici 5 raisons pour lesquelles j’aime autant ce campus:

  • La taille: Il est plus facile de rencontrer du monde, car il y a beaucoup moins de personnes (2,500 ici, 40,000 downtown). En cours, puisque les amphithéâtres ne dépassent pas les 100-150 personnes, il est plus facile de faire connaissance de son voisin surtout si on s’assoit à coté de cette personne régulièrement.
J'aime mon campus l'automne. A venir: de vraies photos d'automne (avec mon appareil photo, pas mon vieil iPHONE).

J’aime mon campus l’automne.

  • Il y a une ferme qui nourrit l’université: on trouve ses produits dans les cafétérias du campus du centre ville, le « Link Café », et le « Mac Market ». En parlant du « Mac Market »; tous les vendredi ce marché (situé sur le campus) vend un panier de fruits et de légumes pour seulement $20 et il contient de quoi nourrir un régiment (pastèques, melons, pommes, prunes, poires, aubergines,courges, tomates, poivrons, oignons, gousses d’ail, haricots, choux frisés, choux, carottes…) et avec ça on reçoit souvent des petits cadeaux gratuits (des bagels, du gateau, des brownies, des tomates cerises) et en plus les personnes qui travaillent là sont extrêmement aimables et agréables. Enfin, les élèves qui étudient l’agriculture ont souvent des cours sur la ferme.

    Mon frigo bourré à craquer la première fois que j'ai acheté mon panier de fruits et de légumes. Heureusement, je l'ai partagé avec deux amies !!!

    Mon frigo bourré à craquer la première fois que j’ai acheté mon panier de fruits et de légumes. Heureusement, je l’ai partagé avec deux amies !!!

  • La mentalité: La plupart des programmes d’études sont centrés autour de l’agriculture et de l’environnement alors tout ici est bio et local. Il y a des clubs de protection de l’environnement à toutes les sauces (« Beekeeping club », « Wildlife Association », « Committee for Environmental Responsability Education and Sustainability »). Enfin, dans chaque cuisine (Oui, ici les étudiants cuisinent leurs repas: il n’y pas de vraie cafétéria seulement le « Link Café », un café ouvert la journée en semaine.) il y a des bennes de recyclage et de compostage .
  • L’arboretum: C’est un grand espace de plusieurs hectares où poussent une variété d’arbres natifs (certains non, mais la plupart, oui) à la région. Il y a des kilomètres de sentier pour courir, marcher et faire du vélo (l’été) et faire du ski de fond et de la raquette (en hiver). Plusieurs projets de recherche prennent place dans ce lieu magnifique et les étudiants en environnement s’y rendent souvent pour leurs cours de terrain.  Juste à l’entrée du parc, se trouve l’Observatoire d’Oiseaux de McGill: un groupe de bénévoles et de professionnels  qui suivent les migrations des oiseaux de la région. J’ai un ami qui y passe souvent ses Dimanches matins (6h00-12h00) pour les aider à capturer des oiseaux dans des filets, les baguer et noter leurs caractéristiques (age, taille, poids) dans une base de données. Je l’ai rejoint Dimanche dernier. J’ai trouvé ça génial de passer toute ma matinée dans la foret à découvrir une myriade de nouvelles espèces de passereaux pendant que la plupart de mes camarades se remettaient d’une soirée bien arrosée.
  • Saint-Anne de Bellevue: est une jolie petite ville située au bout de l’ile de Montréal. Sa rue principale longe le Lac Saint Louis (je ferais surement un article dédié à Saint-Anne-de-Bellevue). On y trouve des belles maisons, des petites boutiques mignonnes, des cafés chaleureux et des bars sympathiques. Il y a une promenade le long du lac, j’aime m’y promener pour prendre des photos.

Voilà. J’espère que cette article vous a plu. A la prochaine ! 🙂 Je vous laisse avec des photos de Saint-Anne-de-Bellevue et de ses environs.

Belle épicerie Belle maison

Beau lac


Poster un commentaire

l’Immensité de ce monde

l'Immensité de ce monde

J’aime les instants volés au Temps et à l’Univers. Les nuits où je survole un océan qui se confond avec le ciel et les étoiles. Je me laisse alors engloutir par le silence profond de l’inconnu et réalise à quel point je suis petite face à cette masse d’eau. Ce gouffre entre deux continents que l’humanité ne connaît pas tellement. Et au lieu de prendre peur, de perdre mes repères face à cette mystérieuse et interminable étendue, je me sens rassurée par les belles incertitudes de la vie et  bercée par l’immensité de ce monde.

l'Immensité de ce monde 2

Chanson: Fly on, Coldplay.

Inspiration: Survol de l’Atlantique.